👈 Retour sur le blog

Je suis auto-entrepreneur

Si vous vous posez des questions sur le statut à avoir, que vous voulez faire une auto-entreprise (maintenant micro-entreprise) ou que vous êtes auto et voulez changer de statut, je vous conseille vivement d'aller chez un comptable. Mais lisez cet article avant.

Je reviens de chez mon comptable. J'ai eu plein d'infos interessantes. D'autant sur qu'est-ce que je dois faire pour mon avenir, comme sur moi tout simplement. Mes choix sont bien plus ciblés maintenant.

Donc tout d'abord, il faut savoir ce qu'est le statut d'auto-entreprise, comment il fonctionne et pour qui il est destiné.

Sachez que je suis Vidéaste, ou Réalisateur audiovisuel / cinématographique. Déjà là, je suis un peu perdu et ne trouves pas bien ma place. Je m'explique :

La génèse

La micro-entreprise, historiquement auto-entreprise est un statut créé pour permettre à toutes les personnes exerçant une activité secondaire comme de l'artisanat, de l'art ou tout autre chose, de ne plus pratiquer au black et de payer des taxes / charges.

Suite à ça, les petits entrepreneurs en herbes se sont dit : "ohh mais c'est sans risque et on peut se construire une bonne base client comme ça !" Du coup, des personnes ont commencé à se lancer dans un business en auto-entreprise.

Donc à cette époque, un auto comme moi, avec un code APE 5911B - Production de films institutionnels et publicitaires, ne pouvait pas excéder 35k€ de chiffre d'affaire. Il était en "franchise de TVA". Ce qui veut dire qu'il ne facture pas la TVA et qu'il la paye à l'achat. Sur chacune de ses facture, à côté du "total", on y figurera un "TVA non applicable, article 293 B du CGI". Aujourd'hui, c'est un peu différent, et bien sûr, plus compliqué.

Aujourd'hui, où en est-on ? [12-2020]

Simple ! On est toujours dans un entre-deux avec un espèce de flou en plus. Génial.

Ils ont rajouter la possibilité d'avoir un versement de l'impôt libératoire sur le revenu depuis 2018 qui s'élève à 2.2% en plus des charges normales à chaque déclaration pour moi, Les charges normales sont elles, à 22% + 0.044% taxes pour frais de chambre de commerce et d'industrie.

Maintenant, les auto-entrepreneur ne peuvent pas avoir un chiffre au delà de 72600€. Si tel est le cas, ils changeront de statuts automatiquement. MAIS,

Il y a maintenant une TVA qui s'ajoute. Il faut faire un chiffre de moins de 36 500€ pour ne pas facturer la TVA. Au delà, on a la facture, et on achète également "Hors TVA"

Là on se dit : "waooohhh mais génial, je vais faire un an en mode TVA et après, je retourne en dessous, comme ça je coute moins chèr aux particulier et je peux m'acheter du matos." Oui... Mais non  ! Car ils vous referont payer une partie de la TVA après coup. Je ne connais pas les montants. Mais gard à toi. Oh ! Petit mousse.

Bref, savoir ces détails, c'est bien. Mais où je veux en venir ?

Quel statut ?

Je reprend le discours de ce comptable qui m'a bien aidé :

Tu n'es pas un entrepreneur. Tu en as pas l'âme ni la logique, ça se voit. Je te déconseille de monter une entreprise.

Okay, cool, j'ai appris beaucoup. Je le savais franchement que je n'avais pas l'âme d'un entrepreneur. D'où toutes ces questions d'ailleurs. Mais le soucis est que j'aimerais m'acheter une caméra qui coûte 15k€, un objectif qui coute 3,5K€, une nouvelle station de montage qui est à 3,5K€ également. On est déjà à 4400€ d'économies sur la TVA à l'achat. Et je ne parle pas de passer mon véhicule en voiture d'entreprise, donc de faire passer l'essence en frais de transport ainsi que des rendez-vous pro ou autre.

Fais simplement le calcul de combien coûtera la TVA à tes clients non professionnels. Mais également, il faut que tu saches ce que tu veux : avoir de l'argent et beaucoup travailler ? Ou ta liberté et du temps libre, mais un peu plus galérer à acheter du matériel ?

Ah oui il ne faut pas oublier également qu'une entreprise nécessite un comptable. il y a des frais fixes et plus de charge. Par exemple l'avantage d'être son propre salarié. Mais il faudra alors dépenser 46% en plus pour les charges salariales sans oublier les charges patronales. Sinon, on marcherait sur les bénéfices. Mais payement une fois par ans. Et 30% de charges sachant qu'il y a les taxes d'entreprises.

De l'autre côté, pourquoi ne pas être intermittent du spectacle ?
Les même questions vont se poser. Mais elles iront dans un autre sens. Je vais essayer de condenser et de résumer ce que je comprends de ces status. Je ne suis qu'un humain, il peut y avoir des erreurs. Si vous voulez les corriger avec preuve d'une source, ça aiderait je pense les lecteurs ! :)

La SAS (ou SASU pour qu'une personne)

La SARL (ou EURL pour qu'une personne)

La micro-entreprise

Le salariat

L'intermittence

Le statut d'artiste-auteur

sources :